L’EUR/GBP passe sous la barre des 0,8550

L’EUR/GBP passe sous la barre des 0,8550

Points clés

– Mouvement EUR/GBP : La paire a glissé en dessous de 0,8550 en raison de la dynamique du marché et des attentes économiques.

– Signaux de réduction des taux de la BCE : Signaux mitigés de la part des officiels de la BCE ; Kazaks suggère que les réductions de taux pourraient commencer en juin.

– Données de la BoE et du Royaume-Uni : Les données sur l’inflation au Royaume-Uni et d’autres indicateurs influenceront la paire de devises.

 

Depuis lundi, la paire de devises EUR/GBP est passée sous la barre des 0,8550, reflétant la dynamique récente du marché et les attentes économiques. Ce mouvement est soutenu par divers facteurs, notamment les réductions de taux anticipées par la Banque centrale européenne (BCE), les signaux mitigés des responsables de la BCE et le différentiel de taux entre la BCE et la Banque d’Angleterre (BoE). Les prochaines données sur l’inflation au Royaume-Uni et d’autres indicateurs économiques sont susceptibles d’influencer davantage cette paire de devises.

 

La BCE pourrait réduire ses taux d’ici juin

La position de la BCE sur les taux d’intérêt a été au centre de l’actualité. Martins Kazaks, responsable de la politique monétaire de la BCE, a indiqué que le mois de juin pourrait être le point de départ des baisses de taux. Ce sentiment contraste toutefois avec les messages contradictoires d’autres responsables de la BCE, ce qui contribue à l’incertitude du marché. Si la BCE procède à des baisses de taux dès juin ou juillet, l’euro devrait s’affaiblir par rapport à la livre, exerçant une pression à la baisse sur le taux de change EUR/GBP.

 

L’inflation au Royaume-Uni devrait tomber à 2,1 % en avril

En revanche, la Banque d’Angleterre reste vigilante à l’approche de la publication de données économiques clés pour le Royaume-Uni. L’indice des prix à la consommation (IPC) pour le mois d’avril, attendu mercredi, devrait chuter de manière significative à 2,1 % en glissement annuel, contre 3,2 % précédemment. En outre, l’indice des directeurs d’achat (PMI) pour l’UE et le Royaume-Uni, ainsi que les chiffres des ventes au détail au Royaume-Uni, attendus vendredi, fourniront des informations supplémentaires sur la santé économique et influenceront la livre sterling.

 

L’EUR/GBP casse 0,8550, la tendance baissière se poursuit

Techniquement, la paire EUR/GBP a franchi le niveau de 0,8550, marquant la poursuite d’une tendance baissière. Le niveau clé précédent était 0,8590, représenté par la moyenne mobile exponentielle (MME) de 200 heures, qui est maintenant devenue baissière à 0,8577. La moyenne mobile exponentielle à 200 jours, proche de 0,8600, a toujours fait office de résistance, les rejets répétés indiquant des perspectives baissières. Les indicateurs techniques suggèrent un potentiel de baisse supplémentaire alors que la paire se consolide avec une volatilité accrue.

 

Un marché volatil avec des signaux mitigés de la BCE et des données britanniques stables

Les messages contradictoires des responsables de la BCE ont contribué à la volatilité de l’environnement de trading. L’affirmation de Martins Kazaks selon laquelle le mois de juin pourrait voir le début des réductions de taux a accru la sensibilité du marché. Cela a accentué la pression sur l’euro, d’autant plus que les perspectives économiques du Royaume-Uni, soutenues par une détente potentielle de l’inflation et de fortes ventes au détail, semblent relativement stables. Les traders suivent de près ces développements afin d’évaluer la trajectoire future de la paire EUR/GBP.